mercredi 27 mars 2013

DESSINER DANS LA DROME

Début mars. La Drôme.
Je pars vers de nouveaux paysages, dessiner. L'horizon est habité par des montagnes bleues.
Je l'ignore encore mais elles vont me poursuivre
                                                      ainsi que les chemins cachés
                                                        les champs de lavande gris
                                                                      les églises
                                                            les cabanons vieux
                                                               et les arbres solitaires, souvent des amandiers.

                                  Et voilà l'écrin qui va accueillir la prochaine exposition.
                                   La maison de la tour à Valaurie du 12 avril au 12 mai.

5 commentaires:

  1. le calme, la solitude ,la réflexion, s'abandonner dans cette nature, rêvasser....
    voilà ce que ces photos me font panser.....
    Antoine

    RépondreSupprimer
  2. penser vraiment ou panser ses blessures?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. panser ses blessures
      antoine

      Supprimer
  3. Nous devrions tous nous poser ainsi, regarder l'infini des paysages, s'en imprégner... pour justement panser nos blessures, pour penser aussi (aux belles choses). Malgré elles, il existe ces lieux magiques où l'espace d'un instant, il est possible de tout réinventer. Merci pour ces belles photos, ce sont comme les rencontres furtives où l'on se sent proche de l'autre, je parle de la sensibilité, de mots échangés furtivement (où l'on devine que l'autre est une belle personne). La vie est ainsi faite, il faut que l'on accepte l'incertitude permanente des choses !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu au hasard du Fémina que l'on reçoit le dimanche que vous aviez un blog alors je viens de le découvrir avec plaisir. Vos pastels sont magnifiques, les couleurs intenses. Je suis également sensible à vos photos de paysages de la Drôme car j'y ai vécu et j'y retourne régulièrement car mes parents habitent au sud de Valence. Je me dis que pendant les vacances de Pâques je ferai un saut à Valaurie pour admirer et apprécier vos oeuvres. A bientôt.

    RépondreSupprimer